Acquisition de Skype et Yammer : quelles évolutions pour l’offre collaborative Microsoft ?

Microsoft, la firme aux 146 acquisitions depuis sa création en 1975, a racheté en Octobre 2011 Skype et en Juin 2012 Yammer. Ces deux sociétés viennent enrichir l’offre Microsoft sur des services déjà présents dans son catalogue.

Skype, service de VoIP peer to peer (P2P) grand public permettant de communiquer par la voix, la vidéo et la messagerie instantanée, vient compléter l’offre Microsoft Lync.

Yammer, service de Réseau Social d’Entreprise (RSE) attirant de nombreuses sociétés grâce à sa stratégie d’offre Freemium, dispose de fonctionnalités pouvant enrichir Sharepoint.

Pourquoi la firme de Redmond a effectué ces deux rapprochements ? Comment compte-t-elle faire évoluer ses futures offres ?

Microsoft, géant de l’informatique, a établi son succès mondial sur le système d’exploitation Windows et sa suite bureautique Office. L’éditeur propose des offres collaboratives via la gamme office server :

  • Exchange pour la messagerie
  • Sharepoint pour la gestion documentaire
  • Lync pour le collaboratif temps réel : IM/Présence, téléphonie et Conferencing voix, vidéo.

Microsoft traite ainsi l’ensemble des scénarios de communication et de collaboration sur PC.

 

Mais les deux leviers actuels de développement de la communication et de la collaboration, que ce soit dans le monde du grand public ou dans le monde de l’entreprise, sont la Mobilité et les Réseau Sociaux. Ceci s’explique par deux raisons principales :

Tout d’abord, les collaborateurs sont de plus en plus amenés à travailler en situation de mobilité, et souhaitent disposer d’outils de communication et de collaboration sur des terminaux mobiles. Ensuite, les entreprises misent sur la dimension sociale pour développer leur capital humain et favoriser l’intelligence collective.

C’est dans ces deux domaines que se sont largement différenciés les concurrents de Microsoft. Ainsi, Apple et Google sont devenus les leaders pour la Mobilité. Pour les Réseaux Sociaux, Facebook est la référence grand public tandis que d’autres sociétés spécialisées sur les RSE sont fortement implantées sur le marché.

Skype et Yammer constituent donc deux ingrédients pouvant permettre à Microsoft de reprendre une longueur d’avance.

Skype permettrait à l’éditeur de s’affirmer davantage sur la voix/vidéo. Étant destiné au grand public, ce service offre de nouvelles perspectives à Microsoft avec la possibilité de développer des scénarios B
usiness to Consumer. Pouvoir fédérer Lync avec Skype permettrait d’offrir des services pouvant intéresser plusieurs secteurs et notamment pour les interactions clients telles que dans la Banque/Assurance.

De plus, Skype est le premier service VoIP pour les terminaux mobiles (tablettes et Smartphones), que ce soit sur les environnements iOS ou Android. Son rachat est donc un moyen crédible pour Microsoft de développer ses services de mobilité.

Yammer, utilisé par plus de 80% des entreprises du Fortune 500, est un moyen pour Microsoft de gagner en visibilité sur les RSE. Son offre freemium et sa grande ergonomie en font un outil très attirant. De plus, sa brique sociale peut venir compléter le produit Sharepoint.

La présence de Yammer sur des terminaux mobiles via des applications spécifiques pourrait également enrichir les services de mobilité de Microsoft, dans une logique d’intégration complète.

 

Les usages et les environnements de travail changent à une vitesse phénoménale par le biais de la mobilité et des Réseaux Sociaux. Afin de consolider ses positions sur le marché entreprise, Microsoft doit désormais faire évoluer son offre de communication et de collaboration.

Skype et Yammer peuvent lui fournir les moyens nécessaires pour opérer cette transformation. Mais il faut pour cela que Microsoft intègre ces deux outils à ses services actuels en assurant une ergonomie sans faille, simple et fluide.

Affaire à suivre, mais les prochaines versions de la gamme office server promettent d’être riches en nouveautés !

3 thoughts on “Acquisition de Skype et Yammer : quelles évolutions pour l’offre collaborative Microsoft ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top