ven 28.06 2

[Interview] Renaud Ménérat, président de la MMA

Renaud Ménérat, co-fondateur de l’agence userADgents et nouveau président de la Marketing Mobile Association France était invité par Solucom. Il a exposé aux consultants sa vision des tendances de la mobilité pendant plus d’une heure. Telcospinner a sélectionné les points clés de son intervention.

Quelle est l’actualité marquante du moment sur le mobile ?

En 2013, le mobile a encore franchi un nouveau cap en termes d’investissement de la part des grands comptes. Le mobile prend une nouvelle dimension, il commence à devenir un canal d’acquisition et non plus seulement un canal de fidélisation. En conséquence, les grands comptes se posent moins la question du ROI avant de lancer de nouveaux services. Les dernières offres centrées sur le mobile de BNP Paris avec HelloBank ou Soon d’Axa en sont de bons exemples. Ces 2 banques ont investi des montants considérables pour proposer ces nouveaux services à des clients qui sont désormais demandeurs de services 100% mobiles.

Quelles sont les principales tendances qui vont animer le marché de la mobilité pour les prochains mois?

L’intégration du mobile dans les points de vente, le multi-écrans et l’Internet des objets sont les principaux sujets sur lesquels userADgents est consulté. A l’inverse, le NFC pourrait encore rester un usage de niche si Apple n’annonce pas de terminal ou de service en ce sens. Le positionnement d’Apple dans la chaîne de valeur NFC déterminera beaucoup le devenir de cette technologie.

La digitalisation de l’espace de vente…

Le PMU, un des principaux clients de userADgents est en train d’amorcer le virage de la digitalisation dans ses points de vente et avec des moyens très importants. Pour un acteur type « click and mortar », le mobile prend également sens dans un espace physique. Les liens à créer entre les outils mobiles et les points de ventes sont nombreux, Serge Papin le patron du groupe Système U a récemment parlé de « click & bouclard »[1]. Le mobile peut réellement apporter de la valeur dans les points de vente physiques et les clients semblent attendre beaucoup des possibilités d’interactions.

… et le multi-écrans …

On a beaucoup parlé de multi-écrans et de responsive design ces derniers mois. C’est un point important en termes d’ergonomie et de mutualisation des développements pour adresser tous les écrans. Le responsive design impose de bien définir les règles de dégradation s’il l’on veut conserver une logique dans l’architecture de l’information en passant d’un écran à un autre mais les projets responsive sont chronophages : le gain n’est pas immédiat, il se mesure vraiment dans la durée.

Selon moi, la principale problématique du multi-écrans reste au niveau du SI. Globalement les SI conçus antérieurement à l’ère internet sont trop lourds pour être facilement transposables sur ce type de services. Pour les grands comptes, comme les énergéticiens, les banques ou les assureurs leurs SI ne sont pas véritablement adaptés à cette nouvelle contrainte. Pour devenir réellement multi-écrans, c’est tout le SI qui doit évoluer. Cette évolution a démarré mais ce sont des chantiers majeurs pour les DSI sur plusieurs mois voir années. Dans l’attente des « patchs », sous forme de couche de médiation, permettent de déployer des services au-dessus de l’infrastructure existante.

L’internet des objets est pour beaucoup un sujet de prospective. Travaillez-vous déjà sur le sujet ?

La mode des objets connectés et plus précisément des produits a été lancée par Nike, il y a déjà quelques années. Ils sont restés étonnements seuls pendant assez longtemps. Depuis quelques mois, de nouveaux objets connectés de masse, comme le thermostat Nest, la sonde pour les fleurs de Parrot remportent de beaux succès commerciaux. Notre agence voit passer des projets dans ce sens pour des produits de grande consommation. Comme ce sont des projets industriels, les délais sont beaucoup plus longs pour voir le produit en boutique que sur des projets web. Le sujet intéresse beaucoup de marques, notamment des enseignes dans les biens de grande consommation car elles ne connaissent pas leurs clients. Elles ne récupèrent aucune information sur l’usage de leurs produits et les produits connectés leur offrent cette opportunité. C’est donc une opportunité unique de créer du marketing relationnel par le produit, avec les problématiques de big data associées. Reste à savoir quels services trouveront leur utilité aux yeux des consommateurs.

Pour conclure sur un sujet d’actualité, Apple a annoncé les grandes lignes de son prochain OS récemment. Est-ce de nature à faire évoluer le marché ?

Le design d’iOS 7 est beaucoup plus travaillé, flat et épuré que dans les précédentes versions. Cela peut sembler anecdotique par rapport aux nouvelles fonctionnalités annoncées comme AirDrop, Moments ou le Centre de contrôle. Cette évolution du design va peut-être amorcer une rupture dans l’éternelle question de la webapp vs l’appli native. Jusqu’à présent, une webapp bien réalisée en HTML 5 pouvait tenir la comparaison en termes de graphisme et d’expérience client. Les nouvelles applications sous iOS 7 vont réellement amener une expérience client plus immersive que les webapp ne pourront pas recréer. Nous allons finalement revenir à beaucoup de motion design, comme à l’époque de Flash, qu’Apple a contribué à faire disparaître…

********************************************************************************************************

userADgents

userADgents est l’une des agences leader dans le conseil en marketing mobile, accompagnant les entreprises dans le développement de solutions sur mesure pour Smartphones, tablettes & TV connectées. userADgents compte parmi ses clients ASO, BNP Paribas, Canal Plus, GDF Suez, le PMU, Groupe Safran, TV5 Monde, Thalys.

 

Mobile Marketing Association France

Créée en 2002, la Mobile Marketing Association France est l’Association qui regroupe les principaux acteurs du marketing, de la publicité, de CRM et de Commerce sur mobile et tablette en France : agences, régies, annonceurs, prestataires techniques, opérateurs mobiles, instituts de mesure, constructeurs…




[1] bouclard est un terme d’argot désignant une petite boutique. Serge Papin sort de l’opposition classique entre pure player et click & mortar avec un modèle alternatif, le click & bouclard

Commenter cet article

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>