mar 21.02 0

Nespresso & Orange : bientôt des machines à café connectées pour les professionnels

Les clients professionnels (hôtels, restaurants, entreprises, …) du fabricant suisse Nestlé pourront bientôt mettre à disposition de leur personnel ou clientèle des machines à café connectées à l’Internet. En effet, Nespresso, filiale de Nestlé, et Orange Business Services, entité d’Orange en charge d’offrir des solutions de télécommunications aux entreprises, ont annoncé ce matin le lancement de deux modèles de machines à café munies de technologies M2M (Machine to Machine).

Ces deux nouveaux modèles, la Zenius pour les TPE-PME et l’Aguila pour les plus grandes entreprises, seront capables de se “connecter” aux Centres de Relation Client Nespresso grâce à l’intégration de cartes SIM fournies par Orange.

Cette solution de communication permet de réaliser des diagnotics à distance et de planifier la maintenance préventive en fonction des besoins, en notifiant au fabricant d’éventuels dysfonctionnements ou problèmes d’usure mécanique. Autrement dit, le M2M permettra à Nespresso d’optimiser ses visites chez ses clients, et donc de réduire ses coûts de maintenance, tout en améliorant sa relation client. Mais aussi et surtout, les cartes SIM intégrées aux machines permettront de suivre à distance l’évolution des stocks de capsules, et de lancer automatiquement une commande lorsque la rupture approche. Une aubaine donc pour les utilisateurs de ces machines à café, devenues incontournables.

Une très bonne opération pour conforter Orange sur son siège de leader M2M

Alors que le M2M poursuit son essor (en France, près de 10% des cartes SIM équipent des machines, la moitié étant dédiée à des échanges M2M, selon l’Arcep), ce contrat est une belle occasion pour Orange de faire figure de référence sur la fourniture de cette technologie.

Présent sur ce marché depuis quatre ans, Orange Business Services développe des solutions innovantes de M2M dans de multiples domaines : gestion du SAV pour des équipements manufacturés, gestion de flottes pour le secteur logistique, solutions de sécurité et de surveillance, gestion des déchets pour les collectivités, établissements de santé, gestion d’équipements bureautiques, solutions pour le secteur de l’assurance notamment automobile, gestion des transports publics, etc. Ces activités, s’appuyant sur son réseau mondial, valent notamment à Orange de s’imposer comme le leader européen de la croissance M2M, selon les dernières études réalisées par Frost & Sullivan et Berg.

Pour cause, Orange a livré l’an dernier 2,5 millions de cartes SIM dédiées à ces applications, et prévoit d’ici à 2015 de dépasser les 10 millions d’unités par an. Autre projet à grande envergure engagé en 2011 sur ce terrain : la création avec Veolia d’une société commune, baptisée m2o city pour déployer 5 millions de compteurs d’eau “intelligents”, capables de surveiller la consommation en temps réel.

 

Selon une étude de l’institut européen Idate, le chiffre d’affaires du marché mondial était de 14 milliards d’euros en 2010 et devrait atteindre 32,5 milliards d’euros en 2014. A plus long terme, les chiffres s’envolent : le cabinet britannique Machina Research par exemple, estime qu’il existera deux fois plus de machines connectées que d’être humains sur terre à l’horizon 2020. N’en doutons donc pas trop : malgré l’offensive de Free sur le mobile, le géant des télécoms Orange a encore bien des relais de croissance sur des marchés transverses très prometteurs, comme le M2M. Jusqu’à ce que, naturellement, les autres s’y mettent sérieusement…

Commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>